Le projet

Un espace d’exploration de l’intime, ancré dans le territoire 

EL PUDÚ est une compagnie de théâtre fondée en 2019 à Briançon par Sally Campusano Torres, comédienne, dramaturge, metteuse en scène et professeure de théâtre franco-chilienne. Son ancrage dans les Hautes-Alpes est un véritable choix de décentralisation culturelle. Il lui permet le développement, dans ces montagnes, de projets artistiques spécifiques tournés essentiellement vers les questions de l’identité, de la mémoire et de la relation entre les personnes et leurs territoires. 

La compagnie réunit des artistes d’origines différentes, de France et d’Amérique latine. Les questions qui les animent sont celles qui traversent leurs propres parcours. 

El Pudú s’attache à explorer les failles, les replis cachés, ceux où se dissimulent les origines de certains phénomènes de société, ceux qui révèlent comment les humains entrent en relation les uns avec les autres. La compagnie cherche aussi à comprendre comment chacun vit et construit son identité avec le lieu qu’il habite (et cela inclut la culture, le genre, la classe sociale…). Elle s’interroge également sur la façon dont cette identité  peut se reconstruire dans d’autres lieux.    

Cet espace d’exploration est la colonne vertébrale d’un travail qui peut, sans limite, prendre des formes très diverses, de l’installation à la performance, de la fiction au documentaire, dans différentes formes de mise en scène, pour les adultes comme pour le jeune public. Dans la méthode de travail que la compagnie met en oeuvre, le premier matériau de construction est le témoignage. S’il y a, bien sûr, des textes, des théories, des auteurs, de la recherche, finalement la matière se trouve toujours dans les rencontres avec les gens, leur parole, leur imaginaire, mais aussi leur corps.

Ces rencontres peuvent être, elles-mêmes, des projets de création, dans le cadre d’un théâtre biographique, presque biologique. Elles peuvent être présentées au public, comme la révélation d’une première étape de travail qu’on ne montre habituellement pas.


Encore quelques précisions :

Sans proposer un théâtre militant « féministe »la compagnie El Pudú est une compagnie féministe dans son fonctionnement et les valeurs qu’elles défend. Elle pense le rôle des femmes dans les spectacles et dans la production, avec des temps de travail conçus pour ménager la vie de famille par exemple. Cette part même invisible est essentielle dans le fonctionnement de la compagnie. 

Pourquoi El Pudú ? C’est le nom d’un animal endémique du Chili, le plus petit cervidé du monde. Il fait le lien entre un pays d’origine et les montagnes des Hautes-Alpes où la compagnie s’est implantée. Sauvage, timide, il arrive à vivre, malgré sa toute petite taille, dans des forets habitées par les pumas. Comme la compagnie qui porte son nom, il connait à la perfection son territoire, en explore tous les passages et utilise ses secrets pour y vivre.

Caché dans les forêts humides du sud des Andes, il reste un être rare à voir et ceux qui arrivent à le croiser peuvent se considérer comme chanceux.


La compagnie El Pudú est subventionnée par

la Ville de Briançon, la Communauté de Communes du Briançonnais

et le Département des Hautes-Alpes.